Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 10:00

 

http://www.decitre.fr/gi/67/9782070420667FS.gif

Les invités, Pierre Assouline (Gallimard, collection Folio)

 

[ mOn avis ]


  Le livre m' a beaucoup fait penser à Huit Femmes pour l'ambiance qui y règne, ou encore à des films qui racontent aussi des repas de ce type. C'est une sorte de huis clos très fin, très subtil, où l'on suit les pérégrinations d'une poignée de bourgeois lors d'un dîner mondain. Parfois, quelques longueurs s'incrustent mais je pense qu'ils  font partie du rythme d'un dîner de ce type et donc apportent une touche de réalisme.

Divertissant, se lit vite, nous sommes l'oeil extérieur de ce dîner entre gens bourgeois auquel s'ajoute soudain un invité non convié. Cette histoire ferait d'ailleurs une très bonne pièce de théâtre ! Toutes les histoires naissent d'un changement dans la situation initiale, ici le changement, c'est l'intrusion d'une domestique dans un dîner bourgeois. De là découlent des dialogues savoureux et la remise en question d'une hiérarchie bien établie. A suivre pour nous, oeil extérieur, c'est jouissif. Le livre s'ouvre sur le dîner et se referme sur la fin de celui-ci, il s'agit donc aussi de l'intrusion du lecteur dans cette société, le temps d'un repas...

En résumé, j'ai trouvé ça très fin,  j'ai bien aimé la qualité des dialogues tout au lond du dîner et les perspectives qui s'ouvrent avec l'arrivée de la jeune domestique au dîner. Bon divertissement et style agréable à lire (c'est un peu Pierre Assouline quand même), ça s'apprécie !

 

[ Les infOs ]

Gallimard, collection Folio
5,95 € / 201 pages

La 4ème de couverture : Un dîner, de nos jours, dans la grande bourgeoisie parisienne. Afin de séduire son invité d'honneur - un puissant homme d'affaires étranger - la maîtresse de maison a convié ses amis les plus remarquables. Mais à la dernière minute, l'un d'entre eux se décommande: il n'y a plus que treize convives... Comme le dîner doit commencer à tout prix, la nouvelle "invitée" est choisie au mépris de la bienséance. Une véritable transgression. La quatorzième convive devient alors le grain de sable qui fait déraper la soirée. Pour l'émerveillement des uns, pour le désespoir des autres. Tout dîner est une aventure.


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article

commentaires