Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 16:11

http://www.decitre.fr/gi/61/9782070358861FS.gif

 

Lettre à D., André Gorz (Folio) 

[ mOn avis ]

Bon. Je vous préviens, ce livre transporte. Emeut. Fascine. Impressionne.

J’ai découvert le livre tout à fait par hasard et les quelques lignes de 4ème de couverture ont suffit à me convaincre. André Gorz est un journaliste qui a surtout publié de la philosophie. Des romans, beaucoup moins. Lettre à D. est son dernier ouvrage, la patte du philosophe y est toujours bien présente, mais il s’agit surtout d’une histoire d’amour, d’une lettre à celle qui fut la femme de sa vie, Dorine, qu’il a pu nommer précédemment dans ses autres ouvrages sous le pseudo de Kay.

A l’aube de sa vie, il écrit donc cette lettre destinée à son épouse. On sent que c’est une écriture de la maturité, d’un homme qui se retourne vers son passé. Même dans ce qui se veut un roman, Gorz ne peut s’empêcher de théoriser, d’introduire de la philosophie dans son histoire d’amour. Il se raccroche à des théories philosophiques pour expliquer sa passion pour Dorine, tout en étant pleinement conscient de le faire. C’est un ouvrage à lire dans ces deux sens : à la fois histoire d’amour, à la fois théorisation sur leur histoire. On sent aussi qu’il lui coûte d’exprimer ses sentiments de manière brute, sans être aidé par la rationalité de la philosophie. C’est en tout cas comme ça que je l’ai ressenti.

C’est un mea culpa, une reconnaissance de dette envers sa femme, qu’il a décrit négativement dans ses premiers ouvrages. Un hommage indescriptible, une véritable lettre d’amour dans laquelle il rend les armes. S’exprime sa reconnaissance et surtout le duo qu’ils forment tous deux et la vie qu’ils ont mené.

J’ai du mal à dire tout ce que la lecture de ce bouquin vous fait voir d’André Gorz, tout ce qu’il vous fait ressentir. Que dire à part simplement que c’est beau, vraiment beau, la volonté qu’a cette homme d’analyser un amour qui le transporte. C’est juste véritablement beau à lire. Le genre d’histoire qu’on ne voit que dans les romans. La portée de cet ouvrage, c’est que c’est comme une confession, une mise à nu. Tout est vrai, et l’auteur choisit d’exprimer tout ça dans une lettre destinée à sa femme. Je crois qu’on a rarement fait plus romantique. Mon avis est un peu déconstruit parce que la lecture est encore trop frâiche dans ma tête, mais je vous conseille vivement ce livre !

En septembre 2007, un an après la parution de Lettre à D. , André et Dorine Gorz se sont suicidés.

 

 [  Les infOs ]

Gallimard (Folio)

4,60 euros
81 pages

  Quatrième de couverture : "Tu vas avoir quatre-vingt-deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses que quarante-cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t'aime plus que jamais. Je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. " André Gorz revient avec cinquante ans de recul sur les années décisives de son histoire. Il restait beaucoup à dire. Car ce n'était pas la sienne seulement.


 [ Extraits ]

« A toi dite Kay qui, en me donnant Toi, m’as donné Je. »

« Tu vas avoir quatre-vingt-deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses que quarante-cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais. Je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. »

« Tu es l’essentiel sans lequel tout le reste, si important qu’il me paraisse tant que tu es là, perd son sens et son importance. »

« Récemment, je suis retombé amoureux de toi une nouvelle fois et je porte de nouveau en moi un vide débordant que ne comble que ton corps serré contre le mien […] Nous aimerions chacun ne pas survivre à la mort de l'autre. Nous nous sommes souvent dit que si, par impossible, nous avions une seconde vie, nous voudrions la passer ensemble. »


[
Vous voulez un autre avis ?  ]

 
Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirais un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* Un article de Rue 89 sur la disparition d’André Gorz et de sa femme : http://www.rue89.com/2007/09/24/le-philosophe-andre-gorz-et-sa-femme-unis-jusque-dans-la-mort

 

=> Vous l'avez lu ? Donnez moi votre avis !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

Céline 25/01/2011 15:09



Je ne connaissais pas du tout mais je pense le lire lorsque je le trouverai en librairie. Il me tente énormément et ton avis me conforte dans cette optique !



Croqueuse2Livres 25/01/2011 23:24



Alors tant mieux ! Et puis il se lit très rapidement et vaut vraiment le détour.



Karine:) 02/01/2011 19:58



Ce n'est pas le premier avis positif que je lis.  J'avais peur d'un truc un peu trop philosophique en fait.  



Croqueuse2Livres 08/01/2011 00:56



Gorz a une fâcheuse tendance à la digression vers la philosophie oui ;) Mais la base, c'est vraiment une histoire d'amour.



charmant-petit-monstre 01/01/2011 12:17



Une bien jolie histoire d'amour. Merci de m'avoir fait découvrir un auteur que je ne connaissais pas. Ce livre se trouve désormais au sommet de ma LAL. Merci croqueuse ! Et Bonne Année !!



Croqueuse2Livres 08/01/2011 00:58



J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi :) Très bonne année à toi aussi !



flo 20/12/2010 11:24



Ca m'a lair mignon à souhait x)



Croqueuse2Livres 20/12/2010 20:07



C'est pas niais si c'est ce que tu sous-entend ;)



Salwa 19/12/2010 21:23



Tu me donnes sérieusement envie de le lire !


 



Croqueuse2Livres 20/12/2010 07:37



Eh bien tant mieux !! :D



blueandnight 19/12/2010 19:37



Intéressant, je dirais 'why not ?' pour le rentrer dans ma LAL :).



Croqueuse2Livres 20/12/2010 07:37



N'hésite pas, il est très court en plus, ça se lit en moins d'une heure :)