Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 16:11

 

Soie

Soie, Alessandro Baricco (Folio) 

[ mOn avis ]

  Vous avez probablement entendu parler du livre à cause du film... En tout cas, c'est comme ça que moi je me suis arrêtée sur le bouquin. Qui en fait est très court. Mais genre, très, très court. 142 pages précisément, dont certaines contiennent seulement douze lignes, écrit d'une police plus grosse que la normale. Là je me suis demandée comment ils avaient pu faire un film standard (film que je n'ai pas vu d'ailleurs), mais soit. (sans mauvais jeu de mots soit/soie. Bref.)

 

J'ai des copines qui avaient vu le film et me l'avaient conseillé, donc j'étais plutôt partante pour lire le livre. A ce stade, vu comment je tourne autour du pot (teasing à fond), vous vous doutez bien que je n'ai pas été très convaincue...

L'histoire est plutôt belle ok, mais on a vraiment l'impression que l'auteur voulait nous "faire du beau". Je suis restée assez insensible à cet amour qui se développe sans qu'on sache vraiment pourquoi, et ce sur des années. Enfin, ca m'a semblé relativement incohérent et peu crédible (oui je sais "l'amour n'est ni cohérent ni crédible" Hum). Seule la fin a pu m'arracher quelques sentiments. Pourtant, je signale que je pleure en lisant "Quatre filles et un jean" et que "La délicatesse" m'a arraché des "C'est mignon" toutes les trois pages, donc je suis plutôt du genre bon public pour ce genre de choses.

Ah oui et le style : je mets quatre lignes sur une page et je passe à la suivante, ça m'a rappelé certains poètes que je n'aime pas et du coup ça m'a énervé.

A part ça, ça se lit vite, c'est pas compliqué pour deux sous. Ok c'est sympa mais sans plus. Oui ça se lit bien mais pas de quoi casser trois pattes à un canard. Je ne m'explique pas pourquoi j'ai vu autant de critiques mélioratives de ce bouquin alors qu'il ne me laissera pas un souvenir impérissable. Ou alors c'est parce que je venais de lire de très bons bouquins et que celui-ci m'a moins plu. Aucune idée.

 

 [  Les infOs ]

Gallimard (Folio)

5,70 euros
142 pages (écrit gros, la moitié des pages remplies qu'à moitié. Ok j'arrête)

  Quatrième de couverture : «Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des oeufs sains.

Entre les monts du Vivarais et le Japon, c'est le choc de deux mondes, une histoire d'amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix, la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable. »


[
Vous voulez un autre avis ?  ]

 
Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirais un qui sera publié dans cet article.


  

 

=> Vous l'avez lu ? Donnez moi votre avis !

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 20:46

DSC00193.JPG

Ce matin, rendez-vous à la Fnac des Ternes à Paris pour l'inauguration d'un espace jeunesse... Le Fnac Kids, c'est donc (comme son nom l'indique) que pour les enfants, la cible étant principalement les 0-14 ans. Bon, j'en ai toujours 22 moi, mais je m'y suis sentie vachement bien !

 

En bref : un espace pour chaque catégorie, manga, BD, DVD... Et bien sûr livres. Donc là quand on tombe sur un étalage de bouquins jeunesse, forcément, on est heureux. Toutes collections et tous styles confondus, et ça, c'est vraiment bien. Le lieu est grand, plutôt lumineux... et le plafond est juste génial ! Les tons c'est du vert et du "potiron" (je cite). On trouve aussi à disposition des tablettes numériques (le Fnacbook) pour s'essayer à la lecture moderne (en y jetant un oeil je suis tombée sur une oeuvre de Sade. Il va quand même falloir revoir ça parce que je suis pas sûre que le ciblage soit le bon... Hum hum.)

DSC00195.JPG

DSC00188.JPG

Donc ce matin, inauguration en présence d'éditeurs jeunesse, de journalistes, de quelques gamins venus tester leur nouvel espace, discours etc. Pour couronner le tout, un cocktail régressif à souhait : cupcakes, gâteaux en forme de hérissons, biscuits au coeur de m&ms, lait fraise, lait au chocolat (et jus de goyave aussi. Sans déconner. Du jus de goyave !).  Du café un peu pour les grands. Perso, j'ai attaqué le lait chocolat, servi dans un verre orange avec une paille et je suis allée visiter le rayon BD. Puis avant de partir, détour par le FlyingColoringWall. Un dessin géant sur lequel on nous invite à colorier... Feutres à disposition, et c'est parti, on met de la couleur dans ce dessin de ville de plusieurs mètres. Franchement cool.

DSC00191.JPG

 

Ah oui, le plus drôle, mon arrivée dans l'espace : mes yeux tombent directement sur... ARTEMIS FOWL 7 ! Mais bon sang, pourquoi personne m'a prévenu que le 7 venait de sortir ? Non vraiment, là, ça craint. Bref, il est vert, il est beau, il ne demande qu'à être lu. Ce que j'ai fait au début et puis après je me suis dit que je ferais tâche si je m'asseyais par terre à côté de la gamine qui lisait un album jeunesse.

 

Bon sinon, le FnacKids c'est aussi des animations et des dédicaces... Avis aux Taraddicts, Sophie-Audouin Mamikonian dédicacera sa nouvelle série "Indiana Teller" le samedi 12 mars à 14h !

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Les news
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:21

... Audrey Tautou n'a pas du tout une tête de Nathalie. http://bit.ly/gpRFxR

... le nouveau Fabrice Colin est bien au chaud dans ma PAL, attendant le bon moment pour être découvert.http://amzn.to/fcSfMf (et mention spéciale pour la couverture)

... J'ai dévoré lu plein de choses récemment et notamment un second Foenkinos, un David Abiker et un Pierre Assouline. Du bon, du moins bon, mais de belles découvertes, critiques à venir.

... le Mag' à lire n'est pas mort, oula non ! On a toujours (et on finit par croire à la malédiction) des boites mails complètement hs. Et tant que c'est pas réparé, on ne peut pas se remettre sur les rails. On espère régler ça bientôt ! En attendant, vous pouvez nous contacter via la page Facebook du Mag' à Lire et via une adresse mail temporaire : lesfillesdumag @ gmail.com

 

Elodie  / Croqueuse2livres

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 01:34

 

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/2/5/2/9782070440252.jpg

 

La délicatesse, David Foenkinos (Folio) 

[ mOn avis ]

 

 


  Allons y. David Foenkinos, je pense qu'on en a tous plus ou moins entendu parler. Idem pour "La délicatesse", un roman qui a pas mal fait parler de lui.

 La sortie du poche enfonce le clou avec un bandeau qui annonce que le bouquin en question a remporté pas moins de 10 prix littéraires. Ce sera tout ? Ah non, il a aussi été traduit en une quinzaine de langues. Voilà pour le coup de pression : ce roman dont on sait que plein de gens l'ont aimé, ce qui met la barre plus haut et craint la déception. Voilà, voilà, vous savez ça, on peut y aller.


"Nathalie était plutôt discrète (une sorte de féminité suisse). Elle avait traversé l'adolescence sans heurt, respectant les passages piétons. A vingt ans, elle envisageait l'avenir comme une promesse. Elle aimait rire, elle aimait lire. Deux occupations rarement simultanées puisqu'elle préférait les histoires tristes. L'orientation littéraire n'étant pas assez concrète à son goût, elle avait décidé de poursuivre des études d'économie. Sous ses airs de rêveuse, elle laissait peu de place à l'à-peu-près. Elle restait des heures à observer des courses sur l'évolution du PIB en Estonie, un étrange sourire sur le visage."

 

Je dois dire que cette première page a suffit pour me rassurer et me dire que j'allais apprécier. Et c'est assez rare qu'une première page fasse cet effet là. Ensuite, l'auteur distille ces intrusions, allant même jusqu'à nous mettre des notes de bas de page pour bien préciser sa pensée.

La délicatesse c'est l'histoire d'un coup de foudre, du couple, de la reconstruction, de l'amour. Ok, là ça fait kitsch. Mais en fait pas du tout ! Il y a beaucoup de justesse dans ce roman, justesse dans les mots, les réflexions, les sentences prononcées par l'auteur. C'est un ouvrage tout en équilibre, il n'y a pas de fausses notes, vraiment. Ce ne sont pas les personnages qui portent le roman pour une fois mais bien l'auteur a lui tout seul, avec son style et sa manière de nous présenter les choses. A noter : il nous fait rire aussi. Et ça, c'est vraiment bien. (il m'a fait pleurer aussi mais ça c'est une autre histoire). Il y a vraiment un style dans ce roman, une personnalité qui s'exprime. L'écriture est à part, la quatrième de couverture le prouve déjà, les premières pages le confirment. Parfois, j'y ai senti des notes façon Anna Gavalda. Et d'autres influences aussi mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus, ça va me revenir... Les chapitres alternent avec des commentaires, des définitions du Larousse, des listes, des précisions... Tout ça s'inclut dans le récit. Et le lecteur est embarqué dans le style de Foenkinos, seul maître à bord, qui s'incruste dans l'histoire pour nous sortir quelques commentaires. J'adore.

On ressort de là un peu le sourire aux lèvres, un peu rêveur, un peu plus léger aussi. Et ca se lit à une vitesse ! (deux jours pour moi...) Pas d'hésitation donc, je vous le conseille vivement. C'est un bon remède ce bouquin, je le garde à proximité, je pense que la relecture de certains passages ne sera pas un mal. On n'est pas loin du coup de coeur... Je viens de le finir donc je médite encore là dessus, mais je pense que d'ici une petite semaine je serais convaincue que c'est un vrai coup de coeur.

 

(et non, ce n'est pas un bouquin que pour les nanas, promis :) )

 

 [  Les infOs ]

Gallimard (Folio)

6,20 euros
210 pages

  Quatrième de couverture : «François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins
conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi
à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye
ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
- Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ».


 [ Extraits ]

 

« Et pour définir l'ampleur d'un ragot, il suffit de calculer la recette des machines à café. Aujourd'hui, elle s'annonçait historique. »

 

"Mais c'est ainsi : on a toujours cinq minutes de retard sur nos conversations amoureuses."


[
Vous voulez un autre avis ?  ]

 
Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirais un qui sera publié dans cet article.


 

 [ + ]

 

* Le film est en préparation, avec Audrey Tautou et François Damiens. Pas emballé, je ne vois pas du tout Audrey Tautou dans le rôle. Pour reprendre une phrase de Foenkinos, elle n'a pas une tête de Nathalie...

 

 

=> Vous l'avez lu ? Donnez moi votre avis !

 

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 16:11

http://www.decitre.fr/gi/61/9782070358861FS.gif

 

Lettre à D., André Gorz (Folio) 

[ mOn avis ]

Bon. Je vous préviens, ce livre transporte. Emeut. Fascine. Impressionne.

J’ai découvert le livre tout à fait par hasard et les quelques lignes de 4ème de couverture ont suffit à me convaincre. André Gorz est un journaliste qui a surtout publié de la philosophie. Des romans, beaucoup moins. Lettre à D. est son dernier ouvrage, la patte du philosophe y est toujours bien présente, mais il s’agit surtout d’une histoire d’amour, d’une lettre à celle qui fut la femme de sa vie, Dorine, qu’il a pu nommer précédemment dans ses autres ouvrages sous le pseudo de Kay.

A l’aube de sa vie, il écrit donc cette lettre destinée à son épouse. On sent que c’est une écriture de la maturité, d’un homme qui se retourne vers son passé. Même dans ce qui se veut un roman, Gorz ne peut s’empêcher de théoriser, d’introduire de la philosophie dans son histoire d’amour. Il se raccroche à des théories philosophiques pour expliquer sa passion pour Dorine, tout en étant pleinement conscient de le faire. C’est un ouvrage à lire dans ces deux sens : à la fois histoire d’amour, à la fois théorisation sur leur histoire. On sent aussi qu’il lui coûte d’exprimer ses sentiments de manière brute, sans être aidé par la rationalité de la philosophie. C’est en tout cas comme ça que je l’ai ressenti.

C’est un mea culpa, une reconnaissance de dette envers sa femme, qu’il a décrit négativement dans ses premiers ouvrages. Un hommage indescriptible, une véritable lettre d’amour dans laquelle il rend les armes. S’exprime sa reconnaissance et surtout le duo qu’ils forment tous deux et la vie qu’ils ont mené.

J’ai du mal à dire tout ce que la lecture de ce bouquin vous fait voir d’André Gorz, tout ce qu’il vous fait ressentir. Que dire à part simplement que c’est beau, vraiment beau, la volonté qu’a cette homme d’analyser un amour qui le transporte. C’est juste véritablement beau à lire. Le genre d’histoire qu’on ne voit que dans les romans. La portée de cet ouvrage, c’est que c’est comme une confession, une mise à nu. Tout est vrai, et l’auteur choisit d’exprimer tout ça dans une lettre destinée à sa femme. Je crois qu’on a rarement fait plus romantique. Mon avis est un peu déconstruit parce que la lecture est encore trop frâiche dans ma tête, mais je vous conseille vivement ce livre !

En septembre 2007, un an après la parution de Lettre à D. , André et Dorine Gorz se sont suicidés.

 

 [  Les infOs ]

Gallimard (Folio)

4,60 euros
81 pages

  Quatrième de couverture : "Tu vas avoir quatre-vingt-deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses que quarante-cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t'aime plus que jamais. Je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. " André Gorz revient avec cinquante ans de recul sur les années décisives de son histoire. Il restait beaucoup à dire. Car ce n'était pas la sienne seulement.


 [ Extraits ]

« A toi dite Kay qui, en me donnant Toi, m’as donné Je. »

« Tu vas avoir quatre-vingt-deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses que quarante-cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais. Je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. »

« Tu es l’essentiel sans lequel tout le reste, si important qu’il me paraisse tant que tu es là, perd son sens et son importance. »

« Récemment, je suis retombé amoureux de toi une nouvelle fois et je porte de nouveau en moi un vide débordant que ne comble que ton corps serré contre le mien […] Nous aimerions chacun ne pas survivre à la mort de l'autre. Nous nous sommes souvent dit que si, par impossible, nous avions une seconde vie, nous voudrions la passer ensemble. »


[
Vous voulez un autre avis ?  ]

 
Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirais un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* Un article de Rue 89 sur la disparition d’André Gorz et de sa femme : http://www.rue89.com/2007/09/24/le-philosophe-andre-gorz-et-sa-femme-unis-jusque-dans-la-mort

 

=> Vous l'avez lu ? Donnez moi votre avis !

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 17:55


http://4.bp.blogspot.com/_q8B2qAQ79qE/TDc4KXK58sI/AAAAAAAAAlE/b3Hwkh9quY8/s1600/les+%C3%A9tranges+soeurs+wilcox+t1.jpg 

 

Les Vampires de Londres, Fabrice Colin (Gallimard Jeunesse) 


[ mOn avis ]

 

Oui je sais, "encore une série sur les vampires". Mais c'est Fabrice Colin quand même ! Et ça ne se passe pas de nos jours, aux Etats-Unis, mais à Londres en 1888. Déjà deux poins positifs qui font que l'on s'intéresse au bouquin. Le petit jeu de mot en quatrième de couv' a fini de m'achever, pour un bouquin qui parle de deux soeurs et de vampires : "Et si rien n'était plus fort que les liens du sang ?". Ok, je marche.

 

Amber et Luna sont des personnages assez étranges, et assez fascinants. Il s'agit de deux soeurs, que l'on suppose très proches dès le départ. Elles ne sont pas jumelles mais franchement, on se demande parfois si ce n'est pas le cas. Elles forment un duo intéressant, et je pense que leur relation va s'approfondir dans les tomes suivants, je me demande même si leur façon d'être ne va pas s'inverser à terme...


On rencontre dans l'ouvrage pas mal de références à une culture populaire, citons par exemple Jack l'éventreur, Sherlock Holmes ou encore Abraham Stoker. Des clins d'oeil à la littérature et au Londres du 19ème siècle qui sont très appréciables pendant la lecture. A contrario, il y a pas mal de personnages qui sont cités et je finissais par ne plus bien savoir qui était qui. Ou alors je n'étais pas suffisamment concentrée dans ma lecture... Mais les scènes finales m'ont un peu perturbé, je voyais pas de qui on parlait (ce qui est un poil embêtant pour une scène finale, notamment pour bien la visualiser les actions).

 

Les vampires... En fait, il ne s'agit pas du thème principal de l'ouvrage, ni d'une simple transformation. Le thème principal, c'est le fantastique dans le Londres du 19ème siècle, l'imaginaire populaire, les légendes urbaines, tout se rejoint dans le livre de Fabrice Colin.

 

J'ai bien aimé mais sans être non plus totalement convaincue. Il y a une ambiance dans ce livre qui me plaît vraiment, mais plusieurs fois j'ai été un peu perdue parmi les personnages ou la logique des évènements et ça m'a gêné. Je pense que je lirais le second tome parce que la série mérite qu'on s'y attarde. Et il y a encore pas mal de mystères qui demeurent, tout n'est pas résolu dans ce premier tome. Ce qui est vraiment bien, parce que c'est une série, et il n'aurait pas fallu que ce soit comme des chroniques, dans lesquelles le premier tome n'est qu'une première histoire. C'est apparemment un fil rouge, donc j'espère que la suite saura me séduire davantage.


[ Les infOs ]

Gallimard Jeunesse
13,50  euros
283 pages

 

Quatrième de couverture : Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s'aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu'on peut y rencontrer Jack l'Eventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s'y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C'est pour cela qu'elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d'en dire plus. Sinon que la survie de l'empire britannique repose désormais sur les très étrangers soeurs Wilcox...

 

 

 
[
Vous voulez un autre avis ? ]

L'avis de Vladkergan


[
+ ]

* Les étranges soeurs Wilcox, les tomes :


1. Les vampires de Londres

2. L'ombre de Dracula

3. Les masques de sang (parution le 2 janvier 2011)


* Le blog de Fabrice Colin : http://fabrice-colin.over-blog.com

 

 

 

=> Vous l'avez lu ? Donnez moi votre avis !

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:40

Tag

Mathilde m'ayant taguée  il y a quelques temps déjà, je réponds enfin aux questions du tag !

(ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu de tag' qui tournait d'ailleurs...)

 

DSCF9513.JPG

  • Plutôt corne ou marque-page ?

Marque-page évidemment. Les corner, ce serait du blasphème :)

  • As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

Etant donné que je les demande moi-même en cadeau, vu que je ne peux pas tout acheter : OUI ! Mais après c'est seulement les titres que je demande, concernant les bouquins, je n'aime pas trop les surprises, je préfère dire ce que je veux.

  • Lis-tu dans ton bain ?

Nan, maligne comme je suis, ce serait l'occasion de lui faire faire trempette ;)

  • As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

Affirmatif. Mais je crois qu'à partir du moment où on commence à lire beaucoup, c'est une pensée qui nous traverse l'esprit à tous. Quant à le faire...c'est une autre histoire.

  • Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

J'ai rien contre, j'aime beaucoup retrouver des personnages et une ambiance sur plusieurs tomes, surtout quand c'est réussi. Il y a beaucoup de séries dont j'aurais aimé qu'elle ai davantage de tomes "Quatre soeurs" de Malika Ferdjoukh par exemple, mais plein d'autres. Après, cela peut évidemment lasser, tout dépend de l'histoire, de l'auteur, s'il y a de la matière...

  • As-tu un livre culte ?

J'en ai plein, plusieurs, beaucoup trop...

  • Aimes-tu relire ?

Oui mais pas tout. Il y a des bouquins qui m'ont beaucoup marqué, voire traumatisée et que je ne relirais pas pour rester sur la première forte impression que j'en ai eu. Mais il y en a d'autres que je relis sans problème parce qu'ils me font du bien : Georgia Nicolson par exemple, mon meilleur remède.

  • Pour ou contre rencontrer les auteurs des livres que l’on a aimés ?

Entièrement pour ! Mais idem pour les bouquins que l'on n'a pas aimé d'ailleurs... Ca peut être tout aussi instructif ! Il y a des auteurs très sympas qui ont écrit des bouquins moyens, et de très bons bouquins écrits par des auteurs beaucoup moins sympathiques... (non, non, je ne citerais personne)

  • Aimes-tu parler de tes lectures ?

Non du tout. C'est pour ça que j'ai un blog, participe à un webzine, tout ça tout ça...:))

  • Comment choisis-tu tes livres ?

Le bouche à oreille le plus souvent, si les blogs en parlent ça m'encourage d'autant plus à l'acheter... Sur les conseils d'amis idem. Après, la couverture joue, la quatrième de couv' aussi, même si elle peut-être trompeuse. En ce moment je fuis les 4ème de couv' qui évoquent les vampires, loups garous and Co. ;) Et si c'est un auteur que j'apprécie, je vais forcément jeter un oeil à son nouveau bouquin. (exemple : le dernier Fabrice Colin, j'ai même pas lu la 4ème de couv', je savais déjà que j'allais le prendre.)

  • Une lecture inavouable ?

Je cherche mais non... Lire de la littérature jeunesse à mon âge pourrait déjà sembler être une lecture inavouable ;)

  • Des endroits préférés pour lire ?

Le train, les transports en général. Ca me berce. Yep, j'adore lire dans le train en fait.

  • Un livre idéal pour toi serait…

Très bonne question.. Je sais pas. Un livre qui me plaît vraiment, un coup de coeur, ce serait déjà pas mal.

  • Télé, jeux-vidéos ou livres ?

Les 3 !  Ils ne sont pas incompatibles alors pourquoi choisir. :)

  • Lire et manger ?

J'aime pas trop... Boire à la limite (un café hein, pas du whisky) mais manger non, j'ai toujours peur de salir mon bouquin. Donc manger un livre à la main, non...

  • Lecture en musique, en silence ou peu importe ?

En musique. En silence j'ai un peu du mal en fait. La musique me sert pour me couper de ce qui m'entoure (dans le train par exemple...hum hum). J'écoute presque toujours de la musique quand je lis.

  • Livre électronique ?

Nope, pas pour moi. Je préfère avoir mes bouquins qui sentent le neuf ou le renfermé, qui pèsent lourd dans mon sac et dont il faut tourner les pages à l'ancienne.

  • As-tu des livres dédicacés ?

En fait oui, beaucoup. A force de squatter les salons du livres et les rencontres, j'en ai maintenant beaucoup qui sont dédicacés.

  • Tu lis quoi en ce moment ?

Je tente "Damnés" de Lauren Kate mais j'ai du mal à avancer. Je lis aussi "La carte et le territoire" de Houellebecq mais là je me force parce que c'est pas trop ma tasse de thé... J'ai le tome 3 de "Le baiser de l'ange" qui est presque terminé aussi.

 

Et je tague à mon tour :

- My Freesia

- Livrenivre

- CritiqueBooks

- Mya Books

- Mademoiselle Bouquine

- Well Read Kid

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Blablabla
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 19:04

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/1/2/9782846262217.jpg 

 

[ mOn avis ]

 

Jpod en quelques mots, c'est une plongée dans le monde des geeks. A coup de pages entières de codage, de référence aux séries et aux personnages (réels ou non) qui peuplent l'univers de ces accros à l'informatique, un tantinet associables et un chouïa...tarés.

 

On s'inscruste dans le bureau d'une boîte qui crée des jeux vidéos, rempli de geeks aux manies étranges, chacun ayant une personnalité bien..particulière. L'élément perturbateur de ce microcosme, c'est l'arrivée d'une jolie blondinette dans le bureau.

Je l'ai lu cet été donc mes souvenirs de lecture ne sont pas aussi frais que pour d'autres. Je peux cependant vous dire que j'en garde un très bon souvenir. C'est drôle, c'est divertissant à souhait, ç apart dans tous les sens (tant en terme d'intrigues que visuellement avec des pages de codes, des pages vides, des séries de nombres premiers...) et ça se lit franchement avec plaisir. C'est un pavé quand même, le bouquin fait plus de 500 pages. Mais l'intrigue n'étant pas celle d'un polar, on peut aisément faire la lecture sur le long terme.

Les personnages sont comme livre tout entier : complètement barrés. J'ai rarement vu des personnalités aussi étranges, chacun ayant ses petites particularités sordides. La mère du héros, Ethan, remporte la palme je pense. Du coup c'est une lecture étonnante et jubilatoire, que bien évidemment je vous conseille.

Douglas Coupland se cite également dans le livre et s'insère en tant que personnage de son histoire. Là où cela aurait pu m'énerver, ça passe en fait de manière assez naturelle étant donné qu'il se tourne en dérision. Une manoeuvre littéraire réussie !

Je finirais en disant qu'il vous faut quand même un minimum de "culture geek" pour saisir toutes les références du roman. Sans ça, on passe à côté de beaucoup de choses, voire, on est complètement largués. Je rapproche l'univers de Jpod de celui de The Big Bang Theory, série géniale soit dit en passant. Donc si vous aimez l'un, vous aimerez probablement l'autre. 

 

[ Les infOs ]

Au Diable Vauvert
22  euros
521 pages

 

Mon résumé : Ethan travaille en tant que concepteur de jeux vidéos pour une entreprise canadienne. Avec les autres geeks de la boîte, ils sont relégués au sous sol de l'entreprise. L'objectif : créer un jeu de skateboard trash sous la houlette d'un patron aux idées farfelues. Débarque Kathleen, blondinette d'apparence normale qui ne sait pas vraiment où elle est tombée.

Et je cite la quatrième de couverture qui va finir de vous achever : "Un univers amoral et échevelé où la culture de marijuana, le trafic de clandestins, la danse de salon et l'essor de la Chine font et défont le quotidien dysfonctionnel d'Ethan."

 

 
[
Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[
+ ]

* J'ai vu qu'ils avaient tenté une série télé adaptée du roman Jpod mais elle a été arrêtée en cours de route avec seulement 13 épisodes au compteur.

Pour une bonne série sur les geeks, je vous renvoie donc encore une fois à The Big Bang Theory :)


* Ce qui semble être le site officiel du livre, tout à fait à l'image de l'univers de Jpod, décalé, un peu tordu, pas très clair : www.jpod.info


 

 

=> Vous l'avez lu ? Donnez moi votre avis !

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 16:42

 

http://adalana.files.wordpress.com/2010/07/scott-westerfeld-leviathan.jpg

[ mOn avis ]

 

Ce sera dans le Mag' à Lire d'octobre !


[ Les infOs ]

Pocket Jeunesse
19 €
439 pages

 
[
Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[
+ ]

 

Les autres séries de Scott Westerfeld :

- Uglies

- Midnighters

 

 

 

 

=> Votre avis ?

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 16:35

 

http://www.decitre.fr/gi/04/9782203024304FS.gif

 

[ mOn avis ]

 

Ce sera dans le Mag' à Lire de septembre !


[ Les infOs ]

Casterman
17 €
340 pages

 
[
Vous voulez un autre avis ? ]

La critique de Lalou sur Henderson's Boys 2.


[
+ ]

 

Le premier tome de la série des Henderson's Boys : "L'évasion".

 

 

 

=> Votre avis ?

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article