Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Croqueuse2Livres
  • Croqueuse2Livres
  • : Critique de livres de tous genres (pas mal de jeunesse/young adults), news du monde littéraire et la possibilité de partager vos lectures... bienvenue chez Croqueuse2livres !
  • Contact

Recherche

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 18:00

http://www.nordbretagne.fr/photo/art/default/3592419-5195995.jpg?v=1325159687

 

 

Demain, j'arrête ! , Gilles Legardinier (Fleuve Noir)

(presque coup de coeur...!)

 

[ mOn avis ]

 

Un roman à faire lire aux filles pour qu'elles se rassurent sur le fait qu'il y a plus barge qu'elles et à faire lire aux garçons pour qu'ils croient que toutes les filles sont barges. En très gros: c'est l'histoire de tout ce que va faire une fille (Julie) pour séduire un mec (Ric), du plus simple au plus... extravagant.

 

Franchement, c'est génial à lire parce que cette fille est complètement dingue. On se fait la réflexion tout au long de la lecture (et pourtant j'ai déjà fait des trucs vraiment dingues/débiles), mais Julie... Elle joue pas dans la même catégorie. Je ne dirais pas que c'est de la chick' lit' parce que pour moi elle n'en n'a pas les codes habituels, et je pense qu'un mec pourrait tout autant s'amuser à la lecture de ce bouquin qu'une nana. C'est drôle, inventif, souvent complètement barré et donc une lecture de divertissement parfait.

 

Donc je reprends ce que j'ai dit au début. Le livre est fait pour les filles parce qu'elles se rassureront sur le fait qu'il y a au moins plus barge qu'elle, et c'est appréciable. Plus Julie va loin et plus on jubile... Ca va vous rappeler des trucs je pense (moi j'ai eu des revival de mes années de collège/lycée par exemple....). On passe à la lecture à se dire ce genre de trucs: "Non, elle va pas faire ça..." / "Quelle dingue" pour finir sur un "J'adore cette fille".

Pour les mecs, et bien ce sera une raison de plus de croire que toutes les filles sont dingues. NON MAIS SERIEUSEMENT: vous voyez ce que vous nous faites faire ?!! Ok, mise au point: nous ne sommes pas toutes comme Julie. Enfin. Ok, disons, pas à ce point là.  

Bon, j'ai adoré, vraiment, c'est top comme lecture ! Il y a les feel-good movie, ces films qui vous font vous sentir bien, et bien celui-ci c'est un feel-good book. Je pense que c'est le genre de bouquin qui se relit avec plaisir tant les bons mots et les péripéties jalonnent l'histoire: on ne s'ennuie pas et on en redemande. J'ai quand même un bémol: la fin. Pas tellement convaincue, je m'attendais à quelque chose d'autre, là j'ai trouvé ça un peu "gros", comme un cheveu sur la soupe... Et pourtant j'avais été préparé à tous les trucs tordus depuis le début de ma lecture. Un peu dommage de finir sur une déception. Pour ma prochaine lecture, je m'arrêterai à dix pages de la fin !

 

ps: si tu es un mec et que tu as lu ce livre, je veux bien que tu me mettes un petit commentaire pour me dire si toi aussi tu as aimé (ou pas) et si après ça tu penses que les filles sont folles (ou pas), bref, que tu me dises si j'affabule quand je dis que le bouquin plaira aussi aux garçons. Merci :)

 

p.p.s.: avoue que toi aussi tu achèterai bien le livre juste parce que la couverture te fait kiffer.

 

[ Les infOs ]

Fleuve Noir
18,90 € /350 pages

La 4ème de couverture : Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en
dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise
électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son
obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais
vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte
aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout
cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées
qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut
désormais percer le secret. Poussée par une inventivité
débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté
duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des
risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la
réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-
nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.

 

[ + ]

* Si jamais tu connais Gilles Legardinier, dis lui de ma part que je l'encourage vivement à écrire d'autres bouquins sur des nanas comme Julie, bisous.

 

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 15:00

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2012/01/couv-5-bonnes-raisons-de-mettre-une-droite-%C3%A0-un-dauphin_12bis.jpg

 

5 bonnes raisons de mettre une droite à un dauphin (et autres conseils pratiques), de Matthew Inman / The Oatmeal (Editions 12bis)

 

[ mOn avis ]

 

Ma critique à lire dans le numéro de mars du Mag' à Lire

 

[ Les infOs ]

Editions 12 Bis
14,50 € / 150 pages

La 4ème de couverture : Astucieusement fantaisiste et bizarrement instructif, theoatmeal.com est un site américain extrêmement populaire qui propose des bandes dessinées, des quiz et des histoires. Son auteur, Matthew Inman, l'a lancé en juillet 2009 et bénéficie aujourd'hui de plus de quatre millions de pages vues par mois, ainsi, toutes les 15 à 30 secondes, theoatmeal.com est recherché sur le Net. Cet engouement lui a même valu d'être élu meilleur blog 20 I 0 par le Times ! 5 bonnes raisons de mettre une droite à un dauphin compile les meilleurs conseils absurdes et loufoques pour mieux vivre au jour le jour, tels que " 8 bonnes raisons d'avoir un Canadien comme un animal de compagnie ", " Pourquoi vaut-il mieux prétendre qu'on n'y connaît rien en informatique " ou encore " 20 choses à savoir sur la bière ". Enfin un livre qui ose aborder sans tabous de difficiles sujets tels que les tétons masculins, la prostitution, la ponctuation, les dinosaures drogués et les amours entre ptérodactyles et plantigrades !

 


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* La fiche du livre de The Oatmeal sur le site de l'éditeur et quelques planches en français.

 

* Le site de The Oatmeal, sur lequel on retrouve les planches de Matthew Inman (en anglais, forcément): theoatmeal.com

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 18:00

 

http://www.actusf.com/spip/IMG/jpg/Divergent1.jpg 

 

Divergent, Veronica Roth (Nathan, collection Blast)

 

[ mOn avis ]

 

Dystopie. Again. Après ça, je veux de la chick' lit' ou de l'histoire contemporaine parce que je commence à faire une overdose de monde post-apocalyptique. Et aussi à mélanger ce qui se passe dans chaque monde, ce qui n'est pas vraiment bon. Cela ne veut pas dire que je n'ai pas aimé Divergent pour autant :) Au contraire !

 

J'ai un truc infaillible pour savoir si un bouquin me plaît. Quand je lis,  c'est majoritairement dans les transports. Et quand j'ai hâte de retourner dans les transports en commun juste pour continuer la lecture d'un bouquin, ça veut dire que le livre me plaît. Bon, je dis pas non plus que je décédais d'envie de choper un RER dans la minute, mais c'est un bon indicateur.  Ce ne fut pas le cas dans le premier quart du livre, mais après j'avais juste envie de me poser pour continuer à lire les aventures de Tris. Donc j'ai mis un peu de temps à me sentir bien dans ce bouquin, puis, au fur et à mesure, j'ai vraiment accroché. Ca m'a rappelé (par moments et en restant relatif) les sentiments que m'avaient procuré la lecture d'Hunger Games. Même si les deux histoires n'ont rien à voir, qu'Hunger Games restera dans mon panthéon des livres à lire...etc, etc. Mais si vous avez aimé HG, je pense que Divergent pourra vous plaire.

 

J'ai bien aimé le concept de division en factions, et le choix qu'ont les novices à faire. C'est horrible, ça les force à mettre la faction au dessus de leur famille, l'initiation est atroce pour certaines factions... Bref, ça vous fait écarquiller les yeux, ça vous choque, et c'est par conséquent génial à lire. L'auteur a bien réussi à doser les ingrédients de son histoire, entre des thèmes qui font réfléchir, de l'action, une rébellion contre l'ordre établi, l'amour, l'amitié... Bon dosage voilà, ce qui fait que la lecture est agréable.


Par moments, j'ai eu du mal à comprendre Tris, l'héroïne de Divergent. Elle faisait des trucs incohérents, par moments se dit faible puis agit comme une nana sans coeur... J'ai eu un peu du mal à la suivre et j'ai eu du mal à cerner son caractère. Parfois, j'étais même carrément pas du tout d'accord avec elle et ses agissements, ce qui fait que l'identification au personnage ne s'est pas vraiment faite. Mais avec un peu de recul, c'est pas plus mal. C'est bien aussi d'avoir des héros qui ne sont pas tout blanc ou tout noir, ou qui ont du mal à agir de manière "parfaite.  

 

La quatrième de couv' est plutôt pas top, enfin, on s'attend à ce que le fait que Tris soit divergente soit le point de départ de l'histoire et ce qui nous préoccupe le plus... Et en fait non. Ce qu'on suit surtout, c'est son apprentissage dans sa faction, la formation des novices dans ce monde. Sa divergence n'est qu'un détail au final. Du coup, pendant la première partie du livre, je m'attendais à des grandes découvertes sur les divergents et à un grand coup dans l'histoire et en fait pas du tout. C'est juste un peu crétin, autant ne pas le mentionner spécifiquement dans la 4ème. Mais oui ok, c'est un premier tome et sans doute que cette caractéristique va s'avérer centrale dans la suite de la série. Quand même, la 4ème aurait pu être à mon sens plus ciblée, pour éviter de tromper les attentes du lecteur.


En résumé, c'est une bonne dystopie, une de celles qui sortent du lot parmi toutes celles que j'ai pu lire jusqu'à présent. Je lirais évidemment le tome 2, en espérant qu'il ne me déçoive pas !

 

[ Les infOs ]

Nathan, collection Blast
16,50 € / 444 pages

La 4ème de couverture : Dans un monde post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions. A16 ans, Béatrice issue de la faction des Altruistes doit choisir sa nouvelle appartenance, pour la vie ! Cas rarissime, ses tests d'évaluation lui donnent le choix : elle est divergente... Elle doit cacher ce secret, susceptible de la mettre en danger de mort...  


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.

 

[ + ]

* Summit Entertainment (ceux qui ont fait Twilight, ouais) aurait acquis les droits pour adapter "Divergent" au cinéma, et ce avant même que le livre n'ai été publié aux Etats-Unis... Quelle surprise ! (ironie inside)

 

* La série est supposée être une trilogie (ça peut changer, on commence à avoir l'habitude) et le second livre "Insurgent" est censé être publié le 1er mai 2012 aux Etats-Unis. En conséquence: armez-vous de patience pour pouvoir le lire en français.

* Vous pouvez retrouver Veronica Roth sur son site Internet et via son compte Twitter.

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 10:00

  51604752.jpg

 

Quand souffle le vent du Nord, Daniel Glattauer (Grasset)

 

[ mOn avis ]

 

Ma critique (coup de coeur !) à lire dans le numéro de mars du Mag' à Lire

 

[ Les infOs ]

Grasset
18 € / 352 pages

La 4ème de couverture : En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

 


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* Le livre est disponible en poche (Livre de Poche) pour 6,95€.

 

* Une suite, "La septième vague", est sortie l'an dernier et sera dispo en poche le 2 avril prochain. Attendez-vous à trouver une critique ici ! ;) 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 18:20

http://a7.idata.over-blog.com/4/50/42/92/humaine.jpg

 

Humaine, Rebecca Maizel (Albin Michel, Wiz)

 

[ mOn avis ]

 

Retour aux vampires. Oui je sais, ça manquait. Mais on part avec un concept intéressant (sans ironie hein, c'est vraiment un concept intéressant). Puisqu'il s'agit d'une vampire vieille de plusieurs siècles qui souhaite redevenir humaine. Et le livre s'ouvre là, lorsqu'elle retrouve son humanité après un siècle d'hibernation. Et elle redevient une jeune fille de 16 ans. Ok. Voilà pour le concept plaisant, intéressant, et qui donne vraiment envie d'ouvrir le bouquin.

Après ça se gâte. Puisque Lenah, notre vampire fraîchement humanisée, se retrouve dans la peau d'une ado de 16 ans. Et là, on assiste à l'habituelle histoire niaise de l'ado qui tombe amoureuse du mec "aux abdos luisants sous le soleil en sortant de l'eau blablabla". Comment une ex-vampire ultra puissante et adepte de magie noire, de sacrifices humains et de cruauté peut-elle tout à coup devenir une ado lambda aux tendances niaises ? Je ne sais pas. D'où l'incohérence ressentie à la lecture. Et l'envie de secouer Lenah aussi.

Très vite, le concept intéressant devient un prétexte pour raconter une "histoire d'amour" passablement crédible (je ne dirai rien sur l'objet de sa convoitise, sachez juste que vous pouvez cochez toutes les cases de la liste "clichés du mec américain"). Et c'est mais tellement dommage ! En marge de ces descriptions d'amourette adolescente, on voit des flashbacks sur Lenah et sa vie d'avant. Non seulement c'est intéressant, mais en plus ça apporte du relief à cette histoire. Sauf que ces flashbacks s'intercalent entre deux passages sur la love story et on ne voit pas vraiment le lien entre les deux.  Nan sérieusement, je suis plus immensément déçue qu'énervée. Parce que ça aurait pu donner une histoire vraiment bonne et vraiment captivante. Vraiment dommage.


La dernière partie du livre ravive l'intérêt, on s'installe plus confortablement et on sent que l'intérêt revient. Puis... tout retombe comme un soufflet.

Ce livre est donc innofensif. Je suis restée plutôt indifférente et je n'ai pas réussi à m'intéresser de près à l'histoire et à me sentir proche des personnages. Lenah et Justin auraient pu être écrasés sous un 33 tonnes que ça ne m'aurait fait ni chaud ni froid. Seul Tony était un brin intéressant, mais il à tendance à être... bref.

Chère Rebecca Maizel, si tu pouvais reprendre ton histoire, gommer le côté niais, rajouter un peu des flashbacks de Lenah, et plonger plus vite dans le feu de l'action, je suis sûre que j'adorerai ton livre, bisous.

 

[ Les infOs ]

Albin Michel, collection Wiz
16 € / 454 pages

La 4ème de couverture : Lenah Beaudonte était une vampire. L'une des plus vieilles, l'une des plus puissantes, l'une des plus cruelles. Pourtant, à l'aube du 21ème siècle, elle accomplit son souhait le plus cher: redevenir humaine. Suite à un rituel et au sacrifice d'un de ses compagnons vampire, elle atterit à Wickham, un lycée anglais huppé et redevient une jeune fille de seize ans. 


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.

 

[ + ]

* Grâce à MaBiblio88, j'ai appris qu'un second tome était prévu pour Humaine ! Il paraîtra en juin 2012 en VO et probablement quelques mois plus tard en France. Titre anglais: Stolen Nights. (j'avoue, j'ai lu ce qu'il se passait dans les premières pages et ça me donne envie de le lire... --')

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 10:15

http://i4.cdscdn.com/pdt/5/3/1/1/f/9782266216531/rw/stiletto-blues-a-hollywood.jpg

 

Stiletto blues à Hollywood, Lauren Weisberger (Pocket)

 

[ mOn avis ]

 

J'avais trouvé "Sexe, diamants et plus si affinités" vraiment bâclé, pas du tout agréable à lire, pas crédible non plus (pourtant c'est de la chick' lit' quand même, on lui demande pas d'écrire du Victor Hugo) alors j'avais un peu peur de retenter du Lauren Weisberger. Mais voilà, j'étais dans une période chick' lit' et il se trouve que ce petit livre est sorti en poche (donc fait moins mal au porte-monnaie) et s'est trouvé sur mon chemin.


Good news: on retrouve la Lauren Weisberger du Diable s'habille en Prada. Oui, là on a une lecture divertissante à souhait, qui nous replonge dans l'univers des VIP que l'auteur affectionne tant. Peut-on s'identifier à l'héroïne ? Oui, si ton mec devient tout à coup une superstar de la musique. Sinon, il faudra faire confiance à Lauren Weisberger et croire en ce qu'elle nous raconte. Bon si, on peut quand même un peu s'identifier à l'héroïne parce qu'elle est un peu l'archétype de la girl next door... version améliorée en mode "coucou, j'ai tout réussi dans la vie", parce que celle-ci est mariée, a un bon job...etc, et la célébrité va venir mettre le boucan dans tout ça. Le bouquin c'est ça, les affres de la célébrité, ce qu'il se passe quand un couple plutôt normal se retrouve propulsé devant les projecteurs, fans en délire, tournée internationale et album au top des ventes dans le package.

 

J'ai aimé. Vraiment, si vous cherchez de la chick' lit' sympa, drôle, et qui se lit en un rien de temps, ceci sera parfait ! Ca reste crédible, il n'y a (presque) pas de temps mort, c'est agréable à lire... Et en plus, le bouquin fait 500 pages, de quoi tenir une bonne semaine avec ça.

 

[ Les infOs ]

Pocket
7,40 € / 510 pages

La 4ème de couverture : Brooke et Julian filent le parfait amour depuis neuf ans. Il est auteur-compositeur-interprète et a une voix en or. Seulement, de la scène underground aux sommets des hit-parades, la route est longue... Un jour pourtant, c'est la consécration ! Sony accepte de financer son album. Le premier showcase est un succès, et les propositions de concerts affluent de toutes parts. Les dates s'enchaînent et les médias, eux, se déchaînent ! La vie privée de leur couple se retrouve étalée dans les tabloïds, les rumeurs les plus folles courent à leur sujet, et face aux créatures de rêve qui peuplent les palaces où évolue désormais sa rock star de mari, la jolie rouquine commence à perdre confiance. Entre l'éloignement, les horaires de dingues, les paparazzis et les groupies, la mélodie du bonheur vire à la cacophonie. Et puis arrivent les photos de trop. Qui dit conte de fées, ne dit pas forcément happy end, Brooke...


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.

 

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 19:45

http://07.wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2Fc19%2Fwandering-world%2Fpics%2F3053072089_1_3_D0MJoVkn.jpg&w=400

 

La couleur de l'âme des anges, Sophie-Audouin Mamikonian (Robert Laffont, collection R)

 

[ mOn avis ]

 

Ma critique dans le numéro de février du Mag' à Lire

(+ une interview de Sophie-Audouin Mamikonian ! :) )

 

[ Les infOs ]

Robert Laffont, collection R
17,90 € / 447 pages

La 4ème de couverture : Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné. En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives. Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy a lui aussi jeté son dévolu sur Allison et fera tout pour supprimer ce témoin indésirable... Jeremy parviendra-t-il à sauver la vie de celle qu'il aime alors que, dans l'au-delà, des Anges rouges se liguent aussi contre lui ?

 


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* La page Facebook du livre La couleur de l'âme des anges

 

* Le site officiel de Sophie-Audouin Mamikonian (que l'on connaît surtout pour sa série Tara Duncan) : TaraDuncan.com.

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 17:19

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/loisirs/livres/le-prix-du-roman-fnac-2011-revient-a-rien-ne-s-oppose-a-la-nuit-de-delphine-de-vigan/5840692-1-fre-FR/Le-Prix-du-Roman-Fnac-2011-revient-a-Rien-ne-s-oppose-a-la-nuit-de-Delphine-de-Vigan_reference.jpg

 

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan (Jean-Claude Lattès)

 

[ mOn avis ]

 

  Attention, livre poignant. Il a été encensé sur le net... et c'est mérité. Pourtant généralement les livres qu'on encensent me décoivent toujours un peu. Ce n'est pas le cas ici. Il a fait partie de la sélection du Goncourt des Lycéens et c'est d'ailleurs pour cela que je me suis décidée à le lire !

 

Delphine de Vigan nous plonge dans sa "mythologie familiale". L'histoire de sa famille, complexe, triste, torturée, pleine de rebondissements, de secrets, de non-dits, de drame mais de joie aussi, d'enfants, de bonheur, de réussite. En même temps que ce récit autobiographique, elle nous parle du chemin qu'elle est en train de parcourir en tant qu'auteur, des difficultés qu'elle a pu rencontrer pendant l'écriture de "Rien ne s'oppose à la nuit". On sent à quel point cela lui coûte mais aussi à quel point cela lui est nécessaire. D'abord j'ai pensé qu'il s'agissait d'un livre sur sa mère seule, passage semble t-il obligé de tout auteur. J'avais lu Charles Juliet, j'avais lu Del Castillo et pourtant De Vigan est à part. Plus qu'une histoire sur sa mère c'est une histoire sur sa famille, son passé, son enfance, ce qui l'a forgé. Et ça fait aussi écho en nous, forcément. On se retrouve - ou non - dans les réflexions de l'auteur, dans ce thème de mythologie familiale, dans la construction de soi par rapport à sa famille. Ca a beaucoup fait écho en moi en fait. Parce que Delphine de Vigan a su capter des choses qu'on a du mal à exprimer. C'est l'histoire de la famille de Delphine de Vigan, de Delphine de Vigan qui tente d'écrire sur sa famille, et au delà, de l'histoire de la famille en règle générale, y compris celle du lecteur. Outre l'histoire de sa famille, c'est vraiment captivant d'avoir des passages de mises en abîme dans lesquelles l'auteur raconte son écriture du livre, la réaction de sa famille, les difficultés qu'elle a pu rencontrer, etc.

 

C'est une lecture que je qualifierai de douloureuse. Mais de délivrante aussi. Et captivante. C'est vraiment prenant. Et le fait de se dire que tout a existé, qu'il s'agit d'une histoire vraie, renforce évidemment les sensations à la lecture. C'est une lecture sur laquelle il est difficile de mettre des mots en fait...

Ce serait difficile de parler de coup de coeur mais je vous conseille la lecture de ce livre... EVIDEMMENT ! Peut-être à éviter pour les plus jeunes quand même. Mais après tout, il figurait dans la sélection du Goncourt des Lycéens et a été très apprécié de ces derniers donc bon...

 

[ Les infOs ]

Jean-Claude Lattès
19 € / 400 pages

La 4ème de couverture : Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.

 


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* Le livre a figuré dans la sélection du Goncourt des Lycéens de 2011.

 

* Delphine de Vigan s'est fait connaître du grand public grâce à "No et moi", petit bijou littéraire qui fut adapté au cinéma l'an dernier.

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 10:10

 

 

http://a34.idata.over-blog.com/4/58/17/27/9782226116796FS.gif

 

Mr Commitment - Marié, moi, jamais ! ,  Mike Gayle (Albin Michel)

 

[ mOn avis ]


Je suis un peu comme la météo, j'ai pas encore percuté que l'été était censé être terminé et je me la joue estivale encore pour quelques semaines. Du coup, chick' lit' au programme. Et quand je suis tombé sur celui-ci pour la modique somme de 20 centimes en brocante, forcément je n'ai pas hésité longtemps. On ajoute à cela que j'avais envie de chick' lit' écrite par un mec, puisque j'en avais un peu marre des héroïnes légères (et vues et revues surtout) de mes lectures habituelles.

 

Le livre fait son boulot : il divertit, se lit rapidement. On a suffisamment de péripéties pour que l'on soit accroché et suffisamment d'humour pour passer un bon moment. Il remplit les codes de la chick' lit' donc si c'est ce type de lectures que vous recherchez, il fera parfaitement l'affaire. Après, les personnages m'ont assez souvent énervée, que ce soit Duffy ou sa copine présentée comme supposément parfaite. Ils font un peu girouettes tous les deux et leur histoire manque parfois de cohérences. Mais quand même oui, c'est mignon, ok. Bon, ce doit être parce que je suis une fille aussi. Ce livre fait très comédie romantique. Sans être lourd cependant ou trop mièvre. Sans doute parce que c'est écrit par un mec.

 

Le livre a été comparé à un Bridget Jones au masculin et c'est un peu ça, même si Helen Fielding avait su capter un peu mieux et de manière plus comique les déboires de la trentenaire qu'est Bridget.

  [ Les infos ]

Albin Michel
  19,10 euros
258 pages


(Et dispo en poche chez Pocket)


4ème de couv' :

Que faire lorsque votre petite amie vous parle de mariage : continuer à regarder Star Trek comme si de rien n'était ou prendre ses jambes à son cou ?

Duffy, un jeune célibataire de vingt-huit ans, va hésiter longtemps avant de trouver la bonne réponse. Il faut dire que l'on n'enterre pas sa vie de garçon du jour au lendemain et que la peine à perpétuité, ça demande réflexion.

Mais qui sait ? L'union sacrée a peut-être du bon et l'engagement mérite vraiment le détour ...


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* Si le livre vous a plu, Mike Gayle a écrit d'autres romans du même type comme "Dîner pour deux" ou encore "Trente ans déjà".

 


Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 17:00


http://i63.servimg.com/u/f63/13/23/97/43/promis10.jpg 

 

Promise, Ally Condie (Gallimard Jeunesse)

 

[ mOn avis ]

 

On m'a maintes et maintes fois conseillé de lire "Promise", vendu comme un bouquin absolument génial, aimé des blogueurs et ayant bénéficié de pas mal de promo. C'est un peu le genre de truc qui me repousse en fait. La quatrième de couverture annonce aussi "Les lecteurs de Twilight et Hunger Games se reconnaîtront dans cette histoire d'amour post-apocalyptique, écrite avec l'âme d'un poète" dixit Kami Garcia et Margaret Stohl, auteurs de 16 lunes. C'est un peu le genre de truc qui me repousse encore plus. La comparaison systématique à Twilight puis maintenant à Hunger Games.

J'ai un scoop : Promise n'a rien de Twilight ou d'Hunger Games. Rien.

 

Par contre, Promise a beaucoup de Delirium de Lauren Oliver et un peu de La Résistance de Gemma Malley. Ce qui dans ma tête sonnait comme du déjà vu, une impression qui ne m'a pas quittée pendant toute ma lecture et donc... j'ai fait des comparaisons, forcément. Et il s'avère que la dystopie est un genre vraiment à la mode en ce moment, les livres de ce type sont donc légion. Et non, Ally Condie ne fait partie des meilleurs selon moi. L'histoire de base m'a plu, le monde décrit par l'auteur m'a plu, même si ça manque un peu de relief, on ne pousse pas les choses assez loin. Mais oui, l'histoire est bonne et il y a une sorte d'ambiance poétique autour de ce livre qui est très appréciable.

 

Le livre manque souvent de rythme, ça n'avance pas assez vite à mon goût. Je suppose que c'est parce que l'auteur veut nous laisser le temps d'assimiler le monde dans lequel vivent ses personnages mais ça m'a semblé un brin trop longuet. On pourra arguer aussi que c'est le tome 1 d'une trilogie, que l'action se met donc en place et que l'action sera plus forte dans le prochain tome. J'espère en tout cas. (ps : Delirium aussi c'était un premier tome de trilogie et on ne s'ennuyait pas une seule seconde. Je dis ça...)

 

Un mot sur Cassia, l'héroïne... avec qui je n'ai pas du tout accroché. Au départ je ne lui trouvais rien qui pourrait me la rendre intéressante, ça s'est un peu atténué au fil de ma lecture mais je la trouve trop en retrait et je n'ai pas réussi à vraiment m'attacher à elle. Et ça m'embête un peu étant donné qu'il s'agit du personnage principal.

 

Ma conclusion à cette critique est : si vous n'avez pas lu de dystopies du même genre auparavant, vous aimerez sans doute Promise parce que l'histoire est en elle-même intéressante et donne matière à réfléchir. Maintenant, si vous avez aimé, je vous conseille de lire Delirium qui - en bref - est mieux. (mais j'aime beaucoup la couv' de Promise par contre)

 

Et du coup, je sais pas tellement si je lirai le tome suivant ou pas...

 

 

[ Les infOs ]

Gallimard Jeunesse
  18 euros
424 pages

La 4ème de couverture : Dans la société, les Officiels décident. 

Qui vous aimez.

Où vous travaillez.

Quand vous mourrez.

 
(C'est light, je sais. Mais ça suffit en fait. Evitez les résumés via Amazon et autre, ils en disent beaucoup, beaucoup trop...)


[ Vous voulez un autre avis ? ]

Vous avez fait une critique de ce livre ? Vous l'avez lu ?
Laissez un commentaire en donnant votre avis, j'en choisirait un qui sera publié dans cet article.


[ + ]

* Vous pouvez lire le début de Promise d'Ally Condie gratuitement ici.

* Promise est le 1er tome d'une trilogie, tome 2 à paraître en mars  2012 et tome 3 en mars 2013.

* A priori, les droits d'adaptation au cinéma auraient déjà été achetés...

Repost 0
Published by Croqueuse2Livres - dans Critiques
commenter cet article